Les actions

Les actions

Depuis 1993, Famille et Partage œuvre pour le bien-être et la sécurité des familles aux niveaux local, national et international. Nous vous présentons ici les moments forts de notre association en plus de vingt années d’existence.

La liste des actions présentées dans la chronologie ci-dessous est non exhaustive. Voici quelques exemples d’autres actions que nous avons menées durant ces deux décennies : relogement et accompagnement d’une famille du canton, intervention pour coupure d’électricité, avance de cautions et de frais d’accès aux réseaux, distribution de colis alimentaires, distribution et transport de meubles, déménagements, aides financières sous forme de prêt sur l’honneur, aides financières à d’autres associations humanitaires, aide financière aux grévistes de l’usine de Conflandey, envoi de vêtements pour les victimes des séismes en Turquie, envoi de vêtements en Roumanie, aides aux sinistrés de la Somme et du Gard…

  • 1993

    Naissance de l'association

    Début 1993, alors que la guerre fait rage en Bosnie, l’association lyonnaise ÉquiLibre (organisation non gouvernementale) lance un appel à la population française pour mettre mille enfants bosniaques à l’abri de la guerre.

    Cet appel est également entendu à Port d’Atelier en Haute-Saône : une campagne d’affichage et de tracts dans les boîtes à lettres est lancée pour inviter les personnes sensibilisées et intéressées par cette action à une première réunion le 9 mars 1993 dans la salle commune de Port d’Atelier. L’idée est de créer une association pour accueillir des enfants et des adultes et de porter à plusieurs la charge d’un accueil, qui pourrait devenir rapidement difficile à gérer pour une seule famille.

    Le 15 mars 1993, une première famille : Nermina et sa petite Sanela, sont accueillies par Christiane Bothorel au Moulin Guyot.

    Notre association voit ensuite très rapidement le jour puisque le 23 mars 1993, elle est créée et prend le nom de « Famille et Partage ». Les adhérents se fixent les objectifs suivants :

    • l’aide et l’accueil des personnes en difficulté,
    • la défense des intérêts matériels et moraux des familles.

    La création de l’association paraît au Journal Officiel courant avril 1993, avec Christine Bernhard comme toute première présidente.

    Le 3 mai 1993 soit quelques semaines plus tard, c’est au tour d’Esmina, sœur de Nermina, d’être accueillie avec ses deux petits garçons, Smaïl et Muhamed. Ils seront également accueillis au Moulin Guyot.

    Le 23 novembre 1993, notre association adhère à l’UDAF de Haute-Saône (Union Départementale des Associations Familiales), qui nous apporte alors une aide précieuse dans les lourdes démarches administratives à effectuer : gestion financière, aide médicale, prestations familiales, titres de séjour…

    Au total, cet accueil aura coûté 85 000 francs, ce qui représenterait aujourd’hui 17 816 € en tenant compte de l’inflation. Il a été financé grâce à de nombreux donateurs, par l’investissement sans faille des membres de notre association, et grâce à l’aide apportée par des municipalités et d’autres associations.

  • 1994

    Comment financer durablement les actions de l'association ?

    L’accueil des familles constituant une charge financière importante pour l’association, Famille et Partage devait trouver une solution pour récolter des fonds. Durant cette année, les membres ont fait preuve d’une grande ingéniosité pour financer leur aide en organisant des animations originales et des récoltes diverses : meubles, vêtements, matériel…

    Famille et Partage devait aussi, durant cette même année 1994, se poser la question de son devenir après le départ des familles accueillies : poursuivre ses actions à un niveau plus local, ou bien dissoudre l’association.

  • 1995

    Une année charnière

    Retour des familles bosniaques

    Le retour en Bosnie des familles accueillies marquera l’année 1995 : ces familles continueront à être soutenues par Famille et Partage, qui leur enverra régulièrement des colis et de l’argent. Parties de Lyon courant août pour rejoindre leur patrie et leurs proches, l’une des deux familles, celle de Nermina, séjournera encore plus de trois ans dans un camp de réfugiés.

    Ce départ laissera derrière lui un stock important de vêtements et de meubles : la question est alors de savoir comment en disposer désormais. Avec l’accord de la mairie d’Amance, l’association dispose désormais d’un local à l’école désaffectée de Port d’Atelier, qui devient le vestiaire et l’atelier couture de l’association.

    Musique Puissance IV

    Cette même année, deux membres de l’association, Michel et Stéphane, se lancent dans l’animation de soirées dansantes et de mariages avec Musique Puissance IV. L’objectif de cette nouvelle section de l’association a pour but de récolter des fonds pour l’achat d’une camionnette, qui permettra d’assurer les emménagements et déménagements des personnes accueillies ainsi que d’aller chercher les dons de matériel.

  • 1996

    Notre première camionnette

    Lancée en avril 1995, Musique Puissance IV atteint son objectif en un temps record et notre association se dote de sa première camionnette, un Renault Traffic rouge, qui sillonnera les routes de notre canton pour des transports divers.

    Cette même année, Famille et Partage organise également sa troisième assemblée générale avec un nouveau président : Jean-Claude Girod.

  • 1997

    Visite en Bosnie des familles accueillies

    Deux membres de l’association, Christine et Marie-Jo, se rendent en Bosnie en septembre pour prendre des nouvelles des familles bosniaques accueillies deux ans plus tôt et connaître leurs besoins réels. Elles y rejoignent Nermina dans un camp de réfugiés, et découvrent que Zihad, son mari, a un bras fracturé depuis plusieurs mois et que sa guérison s’avère très compromise s’il reste sur place.

    Le conseil d’administration de Famille et Partage se réunit alors rapidement pour prendre une décision concernant la prise en charge de l’opération du bras de Zihad. À l’unanimité, les membres décident de faire venir Zihad pour le soigner en France.

    Toutefois, c’est après cinq mois de tracasserie administrative qu’il pourra rejoindre la France, en février 1998.

  • 1998

    Financement d'une intervention chirurgicale

    Financement d’une intervention chirurgicale

    Zihad arrive en France le 20 février 1998. Accueilli par notre association, il se fait opérer gratuitement par le docteur Deck de l’hôpital de Vesoul, et la rééducation de son bras est prise en charge gratuitement par monsieur Dinet à Port sur Saône.

    Au mois de juin, Zihad prend l’avion au départ de Stuttgart et à destination de Sarajevo, en pouvant porter lui-même ses bagages. Il pourra ainsi tenter de retrouver du travail pour sortir sa famille du camp de réfugiés.

    Les frais pour cette action ont été de l’ordre de 25 000 francs. Une fois de plus, elle a été financée grâce à la générosité des personnes ayant répondu à notre appel de dons, ainsi qu’aux fonds disponibles de l’association.

    La Fête des Adhérents

    Cette même année, en juillet, Famille et Partage convie ses adhérents pour une soirée en remerciement de leur investissement dans l’association. La Fête des Adhérents deviendra ensuite un événement annuel incontournable dans la vie de notre association.

    Cette même année, Musique Puissance IV arrête son activité, ses objectifs ayant été atteints.

  • 1999

    Pas de répit pour Famille et Partage !

    Accueil de familles du Kosovo

    Alors que la guerre du Kosovo fait rage, notre association est sollicitée par la DDASS de Haute-Saône pour accueillir plusieurs familles kosovardes avec des enfants. Entre mai et juillet, ce sont trois familles qui sont accueillies par des bénévoles :

    • 25 mai 1999 : la famille Bajcinovci (6 personnes) est accueillie chez Thérèse et Pierre Darosey à Chargey les Port, qui partira précipitamment en juin pour l’Allemagne, pour rejoindre de la famille.
    • 25 juin 1999 : suite au départ de la famille Bajcinovci, la famille Hima (4 personnes) est accueillie à Chargey les Port. Ayant demandé l’asile politique, elle restera environ six mois parmi nous avant de partir pour un centre d’insertion à Dole.
    • 1er juillet 1999 : accueil de la famille Ahmetajd (5 personnes) à Saint-Rémy chez Christian Mettelet jusqu’en 2000 : la famille s’établira ensuite à Belfort.

    L’accueil de ces familles a été financé sur des fonds alloués par l’État. Toutefois, même si nous n’avons pas eu pas de soucis financiers pour cette action, elle a été très lourde au niveau du suivi, du fait des exigences des familles et de l’état de santé de certains de leurs membres.

    Création du Cabaret de l’Amitié

    A l’occasion de la deuxième Fête des Adhérents, quelques membres prennent l’initiative de faire quelques sketchs. Avec un tel talent pour le spectacle, l’association décida de créer quelques mois plus tard sa troupe de spectacle, le Cabaret de l’Amitié, qui rencontrera un vif succès durant plusieurs années.

    Contre le centre d’enfouissement à Faverney !

    Si Famille et Partage soutient les familles en difficulté, notre association défend également les intérêts matériels et moraux des familles. En effet, à l’automne 1999, une mauvaise nouvelle tomba pour Faverney : la mise en œuvre d’un gros centre d’enfouissement voué à devenir « la plus grande poubelle de l’Est », le long de la route de Menoux. Une association de défense se constitue rapidement : l’AVQVFE*, et Famille et Partage prend
    des délibérations pour dénoncer la création de ce centre.

    Le Cabaret de l’Amitié se produira durant plusieurs années pour financer les actions d’AVQVFE.

    * Association de Vigilance pour la Qualité de Vie à Faverney

  • 2000

    Le Cabaret de l'Amitié assure le show !

    Premières représentations du Cabaret de l’Amitié

    Le 27 février, le Cabaret de l’Amitié donne sa première représentation. D’une durée d’une heure, il s’agira de la première partie d’un concert de Nadia Séjournant et ses Boléros.

    Le 10 décembre, le Cabaret assurera la totalité du spectacle à la salle des fêtes de Saint-Rémy. Il deviendra notre principale source de financement pour les années à venir, avec une troupe en perpétuelle évolution et un succès toujours croissant.

    Une nouvelle fois mobilisés pour la qualité de vie dans nos villages

    Durant cette même année, Famille et Partage, qui s’est déjà prononcée contre le projet de centre d’enfouissement à Faverney, doit une nouvelle fois faire face à un autre projet : celui de la municipalité d’Amance souhaitant accueillir une nouvelle usine d’incinération départementale, à quelques 300 m du hameau de Port d’Atelier.

    Cette « bonne nouvelle » tombe durant le mois d’août, alors que les défenseurs de notre cadre de vie sont mobilisés contre le CET de Faverney. C’était sans compter l’opposition de la population, unie pour battre en brèche ce nouveau projet qui se solda par un vote négatif du conseil municipal d’Amance. Une fois encore, Famille et Partage s’est opposé publiquement à ce projet et a soutenu l’association Port d’Atelier Sauvegarde.

    Durant cette même année a lieu notre septième assemblée générale, avec un nouveau président : Alfred Bernhard.

  • 2001

    Toujours mobilisés !

    Visites de contrôle du bras de Zihad

    Voici encore une année très active pour notre association ! Courant juin, nous accueillons à nouveau Zihad pour qu’il passe les visites de contrôle de son bras opéré et subisse éventuellement une nouvelle intervention pour le retrait de sa broche. Ses os étant trop fragiles, cette intervention n’est toujours pas possible et Zihad repartira après deux semaines passées en France.

    Centre d’enfouissement de Faverney

    Toujours mobilisée contre le projet à l’instar d’autres associations (notamment AVQVFE) et municipalités, Famille et Partage dépose un mémoire à l’enquête publique contre le CET de Faverney.

    Aide aux sinistrés de la Somme

    En septembre, notre association participe à une action au profit des sinistrés de la Somme organisé par la Mairie de Saint-Rémy (envoi de vêtements).

    Une nouvelle camionnette

    Cette même année, nous remplaçons notre première camionnette, usée, par un nouveau Trafic diesel d’occasion acheté au garage Lotscher. Celle-ci continuera à remplir les mêmes missions de transport : déménagement, collecte de meubles, auxquelles s’en rajoute une nouvelle : le transport du matériel des représentations de notre troupe de spectacle le Cabaret de l’Amitié qui poursuit son ascension.

  • 2002

    Une année de grands changements

    Modification de nos statuts

    Le transfert de notre siège social marque cette année qui sera témoin d’autres évolutions de notre association.

    Lors de notre assemblée générale du 6 avril, nous adoptons de nouveaux statuts prenant en compte :

    • notre changement de siège social,
    • l’évolution de nos tarifs de cotisations avec l’arrivée de la nouvelle monnaie européenne,
    • et surtout : l’inscription du désormais incontournable Cabaret de l’Amitié dans l’organisation générale de notre association.

    Notre vestiaire est désormais installé dans les locaux de l’ancien presbytère jouxtant la mairie de Faverney.

    Aide à l’association polonaise Barka

    En automne, le bureau reçoit une délégation composée de membres de l’ONG polonaise Barka, qui s’occupe des personnes fragilisées de Pologne, et d’une autre association française lui apportant déjà son aide.

    Famille et Partage décide de s’associer à cette association et envoie en Pologne plusieurs colis de médicaments collectés par nos membres.

    Aide aux sinistrés du Gard

    En septembre, Famille et Partage s’associe également aux Pompiers d’Amance pour envoyer des colis et une aide financière aux sinistrés des inondations de Bagnols sur Cèze, dans le Gard.

    Poursuite de notre combat contre le centre d’enfouissement de Faverney

    Une nouvelle assemblée générale extraordinaire a lieu mois de novembre pour nous donner les moyens de défendre nos objectifs en justice. C’est ainsi que Famille et Partage participe au recours conjoint avec de nombreuses entités dont la Mairie de Faverney, AVQVFE, FAVERNEY 2008 contre l’arrêté du préfet de la Haute-Saône en date du 17 octobre 2002 autorisant la mise en exploitation du CET de Faverney.

    Le Cabaret de l’Amitié fait salle comble !

    Le 17 novembre, notre troupe de spectacle joue à guichets fermés à Saint-Rémy, devant une salle très enthousiaste.

  • 2003

    Famille et Partage a déjà 10 ans !

    Mobilisation aux côtés des Étoiles du Bonheur

    Durant le printemps, Famille et Partage se mobilise aux côtés de l’association « Les Étoiles du Bonheur » pour venir en aide au petit Enzo, atteint d’agénésie tibiale bilatérale. Nos différentes actions permettront de faire parvenir un chèque de 1 337 € à cette association.

    Aide aux sinistrés du séisme de Bourmedes

    En juin 2003, suite au terrible tremblement de terre qui frappe l’Algérie, notre association envoie des effets pour les victimes par le biais d’une autre association basée en Côte d’Or.

    Quatre représentations pour le Cabaret !

    Alors que notre association fête ses dix ans d’existence et d’action, le Cabaret de l’Amitié joue son nouveau spectacle le 16 novembre devant une salle comble. Notre troupe le rejouera encore trois fois les mois suivants : pour l’Hôpital de Saint-Rémy, pour l’AVQVFE et pour les Parents d’Elèves du collège de Vauvillers.